SCANDALEUX A VOMIR JE N’AI PAS DE MOTS POUR EXPRIMER MON DÉGOÛT !! Le premier juge de France mis en examen pour 4 agressions sexuelles

13 novembre 2020 par nella847, publié dans non classé

Pas de “cabane” pour le magistrat du CSM Jean Cabannes, mis en examen et laissé libre après une série d’agressions sexuelles. Pauvre France…

Incroyable, mais vrai ! Après le magistrat C. de Privas (Ardèche) condamné à des peines de prison pour escroquerie et piratage informatique
https://ripostelaique.com/magistrat-a-privas-le-jour-escroc-internet-la-nuit.html
Jean Cabannes, 65 ans, magistrat et membre du Conseil supérieur de la magistrature, chargé de sanctionner les magistrats qui dérapent, est à son tour mis en examen pour quatre agressions sexuelles commises notamment dans le métro parisien. Il a été contraint de démissionner. 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/11/11/un-membre-du-conseil-superieur-de-la-magistrature-mis-en-examen-pour-agressions-sexuelles_6059398_3224.html

https://www.leparisien.fr/faits-divers/un-membre-du-conseil-superieur-de-la-magistrature-mis-en-examen-pour-agressions-sexuelles-11-11-2020-8407915.php

Dans une France où 40 000 étudiantes en situation de précarité sont obligées de se prostituer pour survivre,
https://ripostelaique.com/octopus-accuse-macron-il-a-livre-40-000-etudiantes-a-la-prostitution.html
l’affaire Jean Cabannes prouve que notre pays est tombé bien bas dans la tragédie, la décadence et l’imposture.

Le magistrat du CSM trahi par les images de vidéosurveillance​

Ce sont les images de vidéosurveillance de la RATP qui ont démasqué l’un des plus hauts magistrats de France. Ces images montrent un homme portant un costume et une écharpe bleue, changeant de rame à chaque station sur la ligne 7. « Il avait un profil de prédateur et ne restait dans un wagon que lorsqu’il avait trouvé une proie », commentent les enquêteurs. Ce jour-là, une jeune femme de 19 ans est agressée sexuellement dans le métro par ce suspect.

Trois autres femmes, un peu plus âgées, ont été, elles aussi, victimes de violences sexuelles en 2018 et 2019 selon le même mode opératoire, dans le même secteur. Des images permettent de rapprocher les quatre affaires, ainsi qu’un détail : le suspect tremble anormalement des mains.

Cette information, hyper-gênante pour le ministre de la Justice Éric Dupond- Moretti, a été révélée ce 12 novembre par nos confrères de la rédaction de l’hebdomadaire “Le Point”, qui a eu accès aux sources judiciaires. Nos confrères écrivent notamment : “Après un long travail d’enquête, un homme est placé en garde à vue le 18 mai. Et ce n’est pas n’importe qui. Il s’agit de Jean Cabannes, 65 ans, officier de l’ordre national de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite. Ce haut fonctionnaire est membre du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).”

IL A ÉTÉ PLACÉ SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE ALORS QU’UN CITOYEN ORDINAIRE AURAIT ÉTÉ ÉCROUÉ

L’ennui, pour le ministère de la Justice, c’est que ce prédateur sexuel officie à la tête du Conseil supérieur de la magistrature depuis janvier 2019. Nommé pour quatre ans, Jean Cabannes, ex-directeur de cabinet du président du Sénat, est chargé notamment de nommer et juger les magistrats. Mais pas de “cabane” pour Jean Cabannes, juste placé sous contrôle judiciaire alors qu’un citoyen ordinaire aurait été écroué pour le vol de deux pommes !

Selon une source proche du dossier, contactée par téléphone, mais qui souhaite conserver l’anonymat, “C’est sur ses trajets vers le CSM qu’il aurait approché ses victimes. L’instance l’oblige à démissionner le 12 juin, alors qu’une commission devait statuer sur son cas. Il a été mis en examen un mois plus tôt, le 19 mai, pour quatre agressions sexuelles et placé sous contrôle judiciaire” confirme cette source judiciaire.

Selon nos confrères de la rédaction du Point, “Le dénouement dans cette affaire prend sa source lors de la déposition de la quatrième victime, le 5 février. La jeune femme raconte qu’un homme est monté dans sa rame à la station Jussieu (Paris). Il est venu directement se poster derrière elle avant de toucher son sexe. Elle demande à son agresseur d’arrêter. Pour toute réponse, celui-ci l’aurait alors regardée avec un petit sourire, avant de lui montrer son excitation en se léchant les lèvres.

“Mais dès le 6 janvier 2018, une femme s’était rendue au commissariat pour le même type de faits. Elle explique qu’elle a été abordée dans la rue, près de la station Châtelet, par un homme qui lui a proposé un massage. Ce dernier lui aurait palpé les seins avant de l’embrasser de force….”. Les images ont prouvé qu’il s’agissait de ce haut responsable du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Des recherches intenses sont effectuées durant les mois de février et mars 2020 suivant la plainte la plus récente, le long de la ligne 7. Des commerçants finissent par identifier l’agresseur présumé. Les enquêteurs parviennent même à suivre le suspect. Ils comprennent alors qu’il s’agit d’un membre du Conseil supérieur de la magistrature, l’instance de contrôle qui vient par exemple de rendre un avis sur le cas François Fillon et dont les locaux sont situés à 100 mètres de la station Chaussée-d’Antin.

L’information a été camouflée de longs mois par le ministère de la Justice et par le parquet de Paris, plus prompt à jeter en pâture à la presse quelques dealers ou voleurs de voiture, des cambrioleurs occasionnels. Car la doctrine est simple à la Chancellerie : il faut protéger, coûte que coûte, l’institution et les magistrats qui dérapent.
Ce nouveau cas doit imposer une réforme du système et un suivi de tous les magistrats. Car tous ces juges peuvent, du jour au lendemain, vous priver de liberté. Il serait donc judicieux de leur imposer une expertise psychiatrique chaque année, pour vérifier qu’il n’y a pas de “fusible grillé”

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

‌Il y a bien sûr d’autres affaires judiciaires où des magistrats sont impliqués. Voici les principales :

https://www.lepoint.fr/justice/magistrat-stagiaire-le-jour-pirate-informatique-la-nuit-29-10-2020-2398625_2386.php

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/08/22/01016-20080822ARTFIG00261-un-magistrat-de-montpellier-en-prison-pour-corruption-.php

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/nimes-avocat-general-radie-avoir-tente-voler-billet-20-euros-1072511.html

https://www.lepoint.fr/justice/un-haut-magistrat-vire-pour-avoir-tente-de-voler-20-euros-a-un-collegue-25-08-2016-2063731_2386.php

https://www.ladepeche.fr/2020/06/12/dijon-un-magistrat-mis-en-examen-pour-avoir-propose-des-rapports-sexuels-avec-sa-fille-12-ans-a-des-inconnus-sur-internet,8929709.php

https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-haut-magistrat-detenait-plus-de-5-000-images-pedophiles-19-06-2006-2007087953.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Magistrat_condamn%C3%A9_p%C3%A9nalement_ou_sanctionn%C3%A9_disciplinairement

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-un-juge-suspendu-et-condamne-pour-des-violences-conjugales

https://ripostelaique.com/le-premier-juge-de-france-mis-en-examen-pour-4-agressions-sexuelles.html