mimi - 10/05/2009 15:48:42

ah les fripouilles ! leur arrogance est elle qu'ils tueraient père et mère pour du fric... on est donc en droit d'y opposer une résistance qui ne peut qu'être déterminée violente... désolé.... ça devient un devoir républicainpas d'autres solutions....

Signaler un contenu abusif

ARISTOPHANE - 10/05/2009 14:34:10

Relire fables de Jean de la Fontaine sur Justice après décision CSM à l'encontre Burgaud et puis qu'un juge se fasse "aider" par un avocat ! assez piteux, non ? qui peut encore croire en cette institution, ? Elle est comme tant d'autres àreformer totalement soit que le Peuple prenne la place des juges mais ne aps luio donner la guillotine A ça ira ça ira ça ira

Signaler un contenu abusif

verlene - 10/05/2009 12:31:07

Non ,un procureur ne déjeune pas avec le ou les représentants de parties concernées par un dossier dont il a la charge ...Celà me semble élémentaire .

Signaler un contenu abusif

Montluc - 10/05/2009 08:37:16

Il serait temps qu'en France nos politiques et nos magistrats se prennent de vergogne à connaître et respecter nos Principes/DDHC qui impliquent en particulier que les pouvoirs - exécutif, législatif et judiciaire - soient séparés( art.16); il en va de la dignité de nos compatriotes et de notre vieux pays. Comment un procureur - aux ordres du ministre de la justice selon l'ordonnance du 22/12/58 qui régit l'organisation judiciaire depuis!... laquelle ordonnance est nulle et de nul effet dans le fond comme dans la forme, ce qui est une monstruosité - peut-il être aussi imprudent en invitant le patron de sa femme et un ténor célèbre du barreau parisien, et pourquoi la présence de ce dernier? Il invite certes qui il veut, mais sa fonction l'oblige à éviter ce type de situation et à un minimum de prudence. Les responsables en sont les politiques - exécutif et législatif - qui veulent conserver la main mise - illégale- sur le judiciaire. Que ces derniers mettent enfin le pouvoir judiciaire à sa place, en supprimant définitivement "l'autorité judiciaire" aux ordres du ministre, et en rendant le "Parquet" indépendant de l'exécutif. Et que le chef de l'Etat ne soit plus le président du CSM. Alors là oui, nous irons peut-être vers une justice plus digne, à la condition supplémentaire qu'à l'instar de la Grande Bretagne et de l'Italie, il soit possible dans chaque juridiction de vérifier sur un document ouvert aux justiciables l'appartenance ou non des magistrats aux loges maçonniques; un deuxième serment après un premier de magistrat étant un parjure, c'est le seul moyen d'assurer à leurs concitoyens de leur indépendance et de leur dignité. Mais ce n'est pas demain la veille, car la répression judiciaire est un des moyens du pouvoir républicain pour terroriser le peuple, avec la policière, gendarmique, administrative et financière...hélas. Les doyens de facs de droit sont au courant et se taisent!

Signaler un contenu abusif

tipich - 10/05/2009 08:36:20

Je comprends mieux maintenant pourquoi les dossiers Balkany (ami du président) trainent autant!!

Signaler un contenu abusif

toutankh - 09/05/2009 18:21:51

Enfin une info reprise par les hebdo, le Canard Enchainé c'était fait l'echo de ce déjeuner courant avril, merci donc au volatil bien connu de ns sortir des news de cette qualité.

Signaler un contenu abusif

zongalemanouche - 09/05/2009 18:18:50

voulez vous que l'on parle de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris mes amis et du premier président qui pratique un sport nouveau ... la chasse à courre des quérulents processifs qui osent porter plainte contre de puissantes sociétés .. on va enfin laver le linge et récurer les écuries d'Augias...bravo à Eva Joly, à Eric Halphen ainsi qu' à l'ami Daniel Lebègue un militant 'd'anticor" et d'ti france

Signaler un contenu abusif

bobo con - 09/05/2009 17:20:25

Le procureur peut bien riposter aussi longtemps qu'il le veut. Il sait mieux que quiconque que dans sa position, on ne déjeune ni ne dîne avec n'importe qui. Quand on réunit autour de sa table M. Naouri (employeur de Mme Courroye), l'avocat de M. Naouri et le patron de la brigade financière chargée de l'enquête sur le différend qui l'oppose à la famille Baud, il faut, pour expliquer au peuple ébahi qu'on ignorait le différend en question, être pourvu d'une naïveté incompatible avec les hautes fonctions auxquelles son ami Nicolas Sarkozy le destine.

Signaler un contenu abusif

ratblanc - 09/05/2009 16:49:08

Non Monsieur le procureur vous ne pouvez pas déjeuner avec qui vous voulez ! Celà fait partie de vos devoirs de magistrat !

Signaler un contenu abusif

rose - 09/05/2009 16:33:30

C'est une blague. Il pense duper qui avec ses explications. Il invite trois protagonistes d'un dossier judiciaire chez lui et il crie au complot !!!!! Je pense qu'il nous prend pour des abrutis, vraiment. Il serait peut-être temps de faire le ménage dans la justice française. Elle se veut libre et indépendante sans gestion étatique mais elle se laisse guider par les pots de vin et les petites faveurs. Encore une fois, on peut s'apercevoir que la France est contrôlée par les riches.