INFO-OBS

Cécilia, l'éditeur
et le patron d'Hachette

INFO-OBS Comment les dirigeants d'Hachette ont tenté de dissuader Claude Durand, PDG de Fayard, de publier "Entre le cœur et la raison" version 2.


Cécilia Sarkozy (Sipa)
 
 

Comment les dirigeants d'Hachette,
dont Arnaud Lagardère lui-même, ont tenté
de dissuader Claude Durand, PDG des éditions Fayard,
de publier "Entre le cœur et la raison" version 2.


DEPUIS
une quinzaine de jours, l’état-major du groupe Lagardère était en alerte rouge. Motif : Claude Durand, PDG des éditions Fayard, surnommé le "Parrain", avait osé braver l’interdit, en publiant le livre -réécrit sous forme de fiction- de Valérie Domain sur les démêlés conjugaux du couple Sarkozy, sous le titre "Entre le cœur et la raison". L’information, révélée par le Monde daté du 3 février, n’évoque pas les pressions subies par l’éditeur pour revenir sur sa décision.
Début janvier, un très proche collaborateur d’Arnaud Lagardère, propriétaire du groupe Hachette, a tenté de proposer à l’éditeur (Fayard est une filiale d'Hachette Livres) de racheter les droits de l'ouvrage pour que ce dernier ne passe pas à l’acte. Le prix de cette étrange proposition, mais qu’on estime très élevé, n’a pas été dévoilé. Claude Durand, qui fut l’agent mondial de Soljenitsine, l’éditeur de Mitterrand, le découvreur de Gabriel Garcia Marquez, n’a pas cédé. Le 26 janvier, Arnaud Lagardère a même déjeuné en tête à tête avec lui pour le convaincre à nouveau d’oublier ce livre. En vain.
Ce dernier a expliqué, selon des sources internes au groupe Hachette, que la convocation par Nicolas Sarkozy du directeur des éditions First pour lui conseiller de ne pas publier la biographie de Cécilia Sarkozy, l’avait profondément choqué en tant qu’éditeur. Après avoir rencontré Valérie Domain, il lui a proposé de transformer sa biographie en roman, en changeant les identités.
Juridiquement, les services du ministère de l’Intérieur ont réfléchi à une contre-attaque. Mais comment attaquer une œuvre de fiction dans laquelle aucun nom réel n’apparaît. La formule "toute ressemblance avec… " protège l’éditeur. Seule méthode pour enterrer le livre : ne pas en parler. La sortie de "Entre le cœur et la raison" est programmée le 8 février.

Une précision des Editions Fayard

"Suite à l’article paru ce jour sur le site du Nouvel Observateur, Claude Durand, PDG des éditions Fayard déclare :
1- 'Je ne vois pas comment un très proche collaborateur d’Arnaud Lagardère aurait pu me proposer de racheter les droits de l’ouvrage de madame Valérie Domain début janvier puisque j’étais à cette date à 7000 kms de Paris et seul à connaître l’existence de ce projet de publication.'
2- 'Ni, au petit déjeuner, ni à déjeuner, ni même à dîner, Monsieur Arnaud Lagardère ne m’a demandé de renoncer à la publication de ce livre.'
Paris, le 3.02.2006"

© Le Nouvel Observateur