M. KARSENTI Claude

M. JOLLIVET Bruno

55 route de Pont l’Evêque

27260 Cormeilles

 

A

Doyen des juges d’Instruction  du TGI d’Evreux

30 rue Joséphine  27000 EVREUX

19.11.2018

 

N° DE PARQUET 1815000008  N° DOSSIER JICABDOYE18000018

 

Objet : réponse à vos demandes du25.10.2018

 

Madame le juge d’instruction,

 

Ce dossier est d’une limpidité  puisqu’au départ M. KARSENTI Claude est  victime de M. TERRADE sur la base d’un faux ce qui a suscité la plainte du 24.05.2018 et ensuite son complément y incorporant M.JOLLIVET Bruno victime du même TERRADE et étant mon associé victime des agissements des personnes visées dans notre plainte et son complément lesquelles, depuis ont tenté de l’expulser de son établissement sur la base d’un faux test bien pourquoi il s’est constitué partie civile et qu’il a obtenu l’aide juridictionnelle totale par décision du BAJ N° 2018/005206  le  21.09.2018 désignant Maître Karine MAN.

 

Et c’est bien pourquoi  il a élu domicile chez moi puisque le sous-préfet zélé a cru bon  de vouloir, avec l’assistance des forces de police, l’expulser  avant la trêve hivernale   mais c’était sans compter notre requête en référé suspension contre son initiative hasardeuse.

 

Notre plainte ne vise que des préjudices propres et personnelles et non ceux de notre SARL  dont je suis devenu le gérant par  acte du 18.09.2018 avec parution sur un journal d’annonces légales le 02.10.2018.

 

Des actions concomitantes sont engagées par moi et nous au titre de la SARL  tant au pénal qu’au civil c’est pourquoi il n’y a pas  lieu de considérer sa participation dans le cadre de cette procédure.

 

Pour mieux comprendre notre volonté de dissocier la SARL de nos préjudices personnels nous vous communiquons nos conclusions devant le tribunal paritaires baux ruraux venant à l’audience du 29.11.2018 ainsi que quelques infos…

 

 

Cordiales salutations